Quelques conseils pratiques pour bien choisir son escalier d’intérieur

5 mars 2020

L’escalier est présenté comme étant la colonne vertébrale d’une maison à étage. En effet, vous empruntez l’escalier plusieurs fois par jour pour monter ou descendre d’un étage à un autre. Il est donc important de disposer d’une structure à la fois durable et qui offre une grande sécurité ainsi qu’un confort optimal. On peut trouver divers styles et formes d’escalier. De plus, vous disposer également d’un large choix en matière de matériaux pour la conception de votre escalier.

De nombreux points sont à prendre en considération pour pouvoir choisir de manière optimale l’escalier qui peut vous convenir et qui puisse s’adapter avec votre intérieur. Pour vous guider dans votre choix, nous vous donnons ci-après quelques conseils pratiques pour vous permettre de faire un choix judicieux.

Les différentes formes d’escaliers d’intérieur

Comme on a dit plus haut, il existe plusieurs types et styles d’escalier sur Rondcarré. Vous disposez donc d’un panel de choix.

Un escalier de type droit ou tournant fait partie des escaliers traditionnels. Il est doté obligatoirement d’une trémie de forme rectangulaire. Vous pouvez donc choisir ce genre de produit si la pièce dans laquelle vous voulez l’installer est dotée d’une surface au sol assez grande. L’escalier qui a une trémie carrée ou ronde est de type circulaire.

L’escalier tournant doit disposer d’un changement de direction de 90 degrés pour un modèle ¼ tournant et de 180 degrés pour un modèle double quartier tournant. Le tournant de la structure peut être mis en place en haut, au milieu ou en bas, selon vos besoins.

L’escalier ¼ tournant peut être installé avec un palier ainsi que des marches balancées ou rayonnantes. Les marches sont balancées lorsqu’elles commencent leur rotation à l’emplacement d’un palier et se prolongent au-delà de ce dernier. Les marches rayonnantes n’offrent pas un minimum de profondeur pour votre pied.

Prendre en compte du confort et de la sécurité que l’escalier peut offrir

Pour ne pas vous tromper dans votre choix d’escalier pour votre intérieur, vous devez évaluer de manière optimale le confort de ce dernier. Pour cela, vous devez considérer la hauteur et la profondeur de ses marches (giron). Appliquez la formule de Blondel, c’est-à-dire que 2 hauteurs de marche plus 1 giron est égale à entre 58 et 64 cm. Pour un giron de 26 à 30 cm par exemple, la hauteur idéale est de 17 cm.

Une trémie plus courte permet donc un reculement de l’escalier réduit. Les marches sont hautes et la montée se fait donc de manière plus raide.

En plus de cela, le passage libre au-dessus de l’escalier doit également être de 2 mètres au minimum. En ce qui concerne le nombre de marches, vous devez diviser la hauteur à monter par une hauteur de marche. Ce nombre doit ensuite être divisé par le reculement que l’escalier doit disposer. Additionnez enfin le nombre de marches avec le giron. Si la somme finale se situe entre 58 et 64 cm, les normes pour la hauteur et la profondeur de l’escalier sont respectées. Vous pouvez donc ainsi disposer d’une structure confortable et sécurisée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *